Excite

Le premier bébé de l'année a deux mères

  • JOSE LUIS ROCA/ AFP

Ironie du sort, le premier bébé de l'année 2013 est non seulement le fruit d'une insémination artificielle, mais aussi celui de l'union entre deux femmes homosexuelles. Signe d'une société qui ne ressemble plus à celle de nos parents, cette naissance vient alimenter à point nommé le débat qui agite la France depuis quelques mois concernant le mariage pour tous.

Sasha est né le 1er janvier 2013 entre minuit et minuit une à la maternité de Moulins (Allier). Il pèse 2 kg 920 et mesure 48 cm. Sasha est le fils de Maude et Delphine.

Les deux femmes se sont pacsées en 2010. Elles vivent à Saint-Pourçain-sur-Besbre, un petit village auvergnat de 420 habitants. Maude a dû se déplacer en Belgique pour profiter d'une procréation médicalement assistée (PMA) autorisée en France seulement pour les couples hétérosexuels.

L'article L2141-2 du Code de la santé publique est explicite : "L'homme et la femme formant le couple doivent être vivants, en âge de procréer et consentir préalablement au transfert des embryons ou à l'insémination. Font obstacle à l'insémination ou au transfert des embryons le décès d'un des membres du couple, le dépôt d'une requête en divorce ou en séparation de corps ou la cessation de la communauté de vie, ainsi que la révocation par écrit du consentement par l'homme ou la femme auprès du médecin chargé de mettre en oeuvre l'assistance médicale à la procréation."

Dans le débat sur le projet de loi sur le mariage pour tous, la question de la PMA est loin d'obtenir le consensus. Même s'il ne figure pas dans le texte du projet de loi, si le Parlement devait se prononcer pour, François Hollande même si personnellement réticent, a annoncé qu'il ne s'y opposerait pas. Les socialistes majoritairement favorables au mariage pour tous, devront débattre en revanche longuement sur la question de la PMA.

Cette naissance sonne donc comme un appel à la réflexion. Les deux jeunes femmes se disent impatientes que la loi sur le mariage pour tous soit votée. Elles souhaitent se marier pour permettre à Delphine d'exister autrement que "sur le seul testament de Maude".

La loi ouvrant le mariage aux homosexuels, sera examinée le 29 janvier à l'Assemblée nationale.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017