Excite

Le procès du faussaire de grands crus s'ouvre à New York

Le procès de Rudy Kurniawan, autrefois considéré comme l'un des plus grands experts en vins rares, s'est ouvert à New York. Il est accusé d'avoir fabriqué et vendu des centaines de bouteilles de grands crus contrefaits.

L'homme âgé de 37 ans, né en Indonésie, menait jusqu'à l'an dernier la grande vie en Californie. Il avait connu une ascension fulgurante dans le monde des vins rares, brassant chaque année des millions de dollars, avant une chute tout aussi spectaculaire. Il risque jusqu'à 40 ans de prison.

Rudy Kurniawan, qui fabriquait lui-même certains vins contrefaits, est accusé d'avoir essayé de vendre aux enchères, en 2008 à New York, un lot de 97 bouteilles de Bourgogne du Domaine Ponsot, estimé entre 440 000 et 602 000 dollars, pour la plupart fausses. L'une était datée de 1929, alors que le domaine n'a commencé la mise en bouteille qu'en 1934.

M. Kurniawan est aussi accusé d'avoir vendu des vins contrefaits lors de deux ventes aux enchères en 2006 qui avaient engrangé 10,6 millions et 24,7 millions de dollars, un record. Un collectionneur y avait acheté une prétendue bouteille de Romanée-Conti 1934 pour 12 925 dollars.

Dans sa maison d'Arcadia en Californie, les enquêteurs ont trouvé un laboratoire de contrefaçon de vins, avec vieilles bouteilles, étiquettes, bouchons, colle, capsules, etc. Kurniawan « mélangeait des vins moins chers afin qu'ils imitent le goût, la couleur et le caractère de vins rares beaucoup plus chers », indique l'acte d'accusation.

Il versait ses créations dans des bouteilles vides anciennes, envoyées d'un restaurant new yorkais où il organisait de somptueuses dégustations pour les experts et collectionneurs. Il scellait ensuite ses bouteilles et y apposait de fausses étiquettes.

Surnommé « Dr. Conti » en raison de sa passion pour le Romanée Conti, Rudy Kurniawan vivait illégalement aux Etats-Unis depuis 2003. Il dépensait des millions chaque année en vins, vêtements, bijoux, et voyages, collectionnant les montres de luxe, les voitures et les oeuvres d'art.

L'accusé nie les charges retenues contre lui et estime être devenu le bouc émissaire de ce petit monde des vins rares et chers.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017