Excite

Le réchauffement climatique ralenti par l'usage du charbon

Le charbon est assurément la bête noire des écologistes pourtant il pourrait revenir en odeur de sainteté depuis la publication d'un étude scientifique qui démontre qu'il peut ralentir le réchauffement climatique.

La combustion du charbon pour la production énergétique ou le chauffage dégage en masse du dioxyde de carbone, or on le sait tous l'augmentation du CO2 dans l'atmosphère est l'une des principales sources du réchauffement climatique. Pourtant la consommation de cette ressource énergétique a explosé dans les années 2000 et les trois quarts de cette augmentation est faite par la Chine. Paradoxalement aux cours de cette période les températures globales sont restées stables jusqu'à 2009.

Moins de souffre plus de chaleur

La Chine qui s'efforce depuis quelques années à réduire ses émissions de polluants a massivement équipé ses centrales à charbon de filtres afin de réduire les rejets de souffres. Ceci a eu la conséquence inattendue de permettre la reprise de la hausse des températures en 2009 et 2010. Car le rejet massif de souffre dans l'atmosphère semble compenser les émissions de CO2 et leurs effets.

Les souffre est aussi un polluant

Si les particules de souffre semblent être la solution miracle contre le réchauffement climatique, il ne faut pas oublier que le souffre est nocif et qu'il est responsable des pluies acides qui s'attaquent aux forêts et qu'il est mauvais pour les voies respiratoires. Cette étude permet donc de démonter les arguments de la stabilité des températures depuis 1998 qui est le fer de lance de la rhétorique des climatosceptiques.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017