Excite

Le rêve américain de Barack Obama

Ca y est, c’est officiel! Le sénateur de l'Illinois a accepté hier soir d’être le candidat démocrate en course vers la Maison Blanche! Dans le stade Invesco de Denver, qui a accueilli environ 84.000 spectateurs, Barack Obama a annoncé: "avec une profonde gratitude et une grande humilité, j'accepte votre nomination pour la présidence des Etats-Unis". Les milliers de sympathisants présents ont alors répondu à l’appel par une forte acclamation.

Dans son très attendu discours d’investiture, Barack Obama a d’abord lancé un appel à la solidarité en invitant ses électeurs et l’ensemble des démocrates américains à s’unir autour d’un projet commun et nécessaire: la restauration de ce qu’il nomme la "promesse américaine: l'idée que nous sommes responsables de nous-mêmes mais aussi que nous tombons et nous relevons comme un seul pays".

Le candidat démocrate à la présidence américaine a évoqué le rêve américain et les problèmes de racisme, comme un clin d’œil au discours de Martin Luther King, 45 ans après: "Nous sommes à un de ces moments uniques, un moment où notre nation est en guerre, notre économie dans la tourmente et le rêve américain à nouveau menacé mais si on travaille dur et que l'on fait des sacrifices, chacun d'entre nous peut atteindre son rêve", a-t-il déclaré.

Au cours de son discours, Barack Obama y est allé fort, en se montrant virulent à l’égard de son rival John McCain, lui reprochant de ne pas comprendre la situation actuelle de la société américaine: "La politique étrangère de Bush-McCain a dilapidé l'héritage que des générations d'Américains -démocrates et républicains - avaient construit.", ou en l’accusant de soutenir aveuglément George W. Bush: "John McCain aime parler de bon sens. Mais quel est le bon sens à croire que George Bush a eu raison 90% du temps? Je ne suis pas prêt à voter pour 10% de chance de changement".

Le feu d’artifice a ensuite embrasé le ciel et les cotillons se sont mis à pleuvoir sur le stade. La convention démocrate de Denver s'est conclue ainsi sur le show médiatique d’un Barack Obama plus déterminé que jamais.

Obama accepte sa nomination (anglais):


Le best of du discours d'Obama (français):



Photo: excite.it

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017