Excite

Le Sida sur la peau

La proposition émane du parlementaire Timothy Myeni. Il suggère que tous les citoyens du Swaziland (Afrique) soient testés au VIH. Ceux qui seraient positifs, seront signalés par un logo/tatouage sur les fesses, indiquant qu’ils peuvent contaminer les personnes saines.

S'exprimant lors d'un atelier avec les députés sur la façon de lutter contre l'épidémie, il a ajouté: "Avant d'avoir des relations sexuelles avec quelqu'un, les gens devront vérifier les fesses de leurs partenaires".

Il a également affirmé que le projet aidera à arrêter la propagation de la maladie en réduisant l'activité sexuelle entre personnes séropositives et séronégatives. Le Swaziland a le plus fort taux d'infection du VIH au monde, quarante-trois pour cent de la population croit vivre avec la maladie.

Le minuscule royaume enclavé dans l'Afrique australe a déjà été critiqué pour son incapacité à lutter contre le sida. L'espérance de vie moyenne dans le pays est 31,3 ans, 13 moins de moins qu'il ya dix ans. Le pays compte plus d'un million de personnes, la maladie a laissé 56'000 orphelins et tue chaque année 10'000 adultes.

Association contre le sida

Les militants ont furieusement critiqué l'idée. Siphiwe Hlophe, membre d’une association, affirme que le système serait contraire aux droits de l'homme. Elle ne s’explique pas comment un homme politique peut proposer une telle chose. Ses propos sont repris dans divers médias, notamment Les Swazi Observer: "nous n'avons pas besoin de législateurs qui pensent ainsi. Beaucoup de gens ont voté avec le VIH et maintenant il le paye? C’est de la discrimination".

Photo: groupesida.ch

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017