Excite

L’eau source de mort

L’eau insalubre reste la première cause de mortalité dans le monde, faisant 3,6 millions de victimes par an. Mais la situation s’améliore : en l’an 2000, l’objectif fixé par l’ONU était de réduire de moitié, d’ici à 2015, le nombre d’habitants de la planète privés d’eau potable. Il a été atteint avant terme, voire légèrement dépassé.

En effet en 2010, 89 % de la population de la planète avait accès à l’eau potable. Mais certaines régions du monde bénéficient peu de ces progrès : l’Afrique subsaharienne est toujours la plus pauvre et la plus mal lotie puisque cette région compte plus de 40 % des personnes sans accès à l’eau potable. Viennent ensuite les pays d’Amérique latine et d’Asie.

Pourtant, si près de 75 % de la surface du globe est couverte d’eau, cette eau si répandue peut toujours se révéler être vecteur de nombreux parasites, bactéries ou virus. Parmi les contaminations possibles et leurs conséquences, les bactéries qui peuvent provoquer diverses maladies (comme le choléra, la fièvre typhoïde ou encore la dysenterie) et les virus (hépatite infectieuse) sont les plus connues.

Cependant le danger provient aussi des kystes tel le Giardia, des parasites qui sont à l'origine de fièvres, diarrhée et entraînant des complications si l'infection n'est pas traitée rapidement et des vers parasites causant la bilharziose. Enfin, les pays les plus pauvres doivent faire face aux nombreuses pollutions chimiques causées par les métaux lourds, insecticides, polychloro-biphényle, hydrocarbures, pollutions qui ont des effets divers, allant des intoxications jusqu’à la cancérogénicité en cas de consommation prolongée d'une eau polluée.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017