Excite

L'effet Dieudonné porte Julien Dray sur le banc des accusés

Hier à Paris, Julien Dray, était jugé pour ses paroles envers Dieudonné lors de l'émission Parlons-en du 26 février 2006, qui avait pour sujet la montée de l'antisémitisme en France.

Le porte-parole du PS avait alors affirmé que ce qui était arrivé à Ilan Halimi, le jeune juif séquestré et torturé pendant trois semaines par une bande dirigé par Youssouf Fofana dans une cité des Hauts-de-Seine était dû à "l'effet Dieudonné". Qu'il y a eu "un effet d'assimilation bête" de la part de "jeunes qui ont rigolé de cet humour".

Lors de l'audience, Julien Dray n'en démord pas: "Quand on est un artiste de talent, on a aussi une responsabilité. On ne peut pas s'en dégager". Mais il "assume pleinement" et concède qu'il "n'y a pas de responsabilité directe évidemment et heureusement entre le drame et monsieur Dieudonné".

C'est au tour de l'humoriste de prendre la parole, il reproche au co-fondateur de SOS Racisme son "amalgame odieux" car comme il dit: "Le seul lien qui me reliait à Fofana, c'est la couleur de peau".

Le parquet requiert la relaxe. Le jugement a été mis en délibéré au 17 juin.

Les propos tenus par Julien Dray:


Photo: Liberation.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017