Excite

Légère diminution de l'obésité infantile aux Etats-Unis

  • Getty Images

Les statistiques parlent d'elles-même. Aux Etats-Unis, plus d'un tiers des enfants étaient en surpoids en 2008. Bien que l'obésité soit considérée comme un problème de santé public majeur -Michelle Obama s'est particulièrement mobilisée ces dernières années pour lutter contre l'obésité chez les enfants- son taux ne cessait d'augmenter depuis ces trente dernières années. Une étude des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) a annoncé mercredi une légère baisse du taux d'enfants en surpoids. Même si les progrès restent modestes c'est la première fois en trois décennies que la tendance est positive.

Selon Liping Pan, principal auteur de ces travaux publiés dans le Journal de l’Association médicale américaine "il s’agit de la première étude nationale montrant que la prévalence de l’obésité et de l’obésité extrême chez les jeunes enfants américains a commencé à décliner".

"Les résultats de cette étude témoignent de progrès modestes récents dans la prévention de l’obésité parmi les jeunes enfants. Ils peuvent avoir des conséquences importantes en raison des risques sur la santé tout au long de la vie de l’obésité et de l’obésité extrême durant la jeune enfance", ajoute t-il.

L'étude révèle que l'obésité est d'abord un problème social puisque la maladie touche davantage les familles à faibles revenus ou issues de minorités.

La base de donnée qui a permis de réaliser l'étude compte quelques 27,5 millions d'enfants âgés entre 2 et 4 ans dans 30 Etats du pays.

Les chiffres montrent que le taux d’obésité est passé de 13,05% des enfants en 1998 à 15,36% en 2004, avant de redescendre à 14,94% en 2010. Les taux d’obésité extrême sont passés de 1,75% des enfants en 1998 à 2,22% en 2004 avant de tomber à 2,07% en 2010.

Plus d’un tiers des enfants américains étaient en surpoids en 2008, selon les CDC. Le taux d’obésité des jeunes entre six et 11 ans a grimpé de 7% en 1980 à 20% en 2008. Celui des adolescents entre 12 et 19 ans de 5% à 18% sur la même période.

Les villes où ont été enregistrées les meilleurs chiffres (comme New York et Los Angeles) ont mis en place des politiques de réduction de l'obésité depuis quelques années. Un résultat encourageant qui pourrait annoncer le début d'une évolution durable.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017