Excite

Les dessous des JO: la chanteuse était en playback

Ces olympiades chinoises réservent leur lot de "spectaculaire". Après une cérémonie grandiose mais dont une partie était enregistrée et projetée dans le ciel pékinois, voilà maintenant que la fillette qui devait réellement chanter, a été remplacée parce qu’elle était trop… moche.

Ce mardi matin, fut la journée d’une révélation supplémentaire. Chen Qigang, directeur musical de la grande soirée d’ouverture vient d’admettre, sans aucune gêne, que Lin Miaoke, neuf ans, devenue star depuis le chant de "L’Ode à la Patrie", était en fait, en playback. Et c’est en coulisses que Yan Peiyi, sept ans, la véritable chanteuse, donnait de la voix, à l’abri des regards.

Pourquoi? Parce que devant quatre milliards de téléspectateurs, il vaut mieux éviter de voir à l’écran, une petite fille rondouillarde aux dents mal alignées. "Nous voulions projeter l'image parfaite, nous avons pensé à ce qui serait le meilleur pour la nation", souligne Chen Qigang.

Largement diffusés à la télévision chinoise, les propos du directeur musical n’ont, outre-mesure, que peu choqués. Les journaux ne relatent plus une histoire devenue plus que banale. La supercherie a donc parfaitement fonctionné.

Et pour se défendre assez malencontreusement, Chen Qigang lance que la décision finale est revenue à un haut dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), venu assister au répétition et jugeant la première fillette (Yan Peiyi, la moins jolie) comme "un problème": "Il nous a dit qu'il y avait un problème et qu'il fallait le résoudre, on l'a résolu".

Découvrez en vidéo, la fausse chanteuse Lin Miaoke en playback:



France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017