Excite

Les emprunts par SMS font fureur en Suède

Le phénomène du prêt d'argent instantané inquiète les autorités suédoises qui redoutent la spirale de l'endettement des jeunes.

En 2007, 20 000 dossiers d'emprunts non remboursés sont parvenus à l'agence nationale suédoise de recouvrement forcé, dont 35,9% concernant des jeunes âgés de 18 à 25 ans. En Suède, en effet, il suffit d'envoyer un SMS, et quinze minutes plus tard, le compte est crédité de 300 euros.

Cette pratique, qui a vu le jour en mars 2006, est très attirante, car elle permet à ceux qui n'ont, d'habitude, pas droit aux prêts comme les jeunes ou les personnes aux bas revenus, d'emprunter une somme d'environ 300 euros, pour la plupart du temps. Et ce par un simple SMS, ce qui signifie sans aucune garantie de leur part. Mais, si le crédit arrive de suite, c'est aussi parce-que le remboursement doit être effectué tout aussi rapidement: trente jours, c'est le temps que le créditeur détient pour effectuer le remboursement.

Mais si le prêt n'est pas remboursé à temps, c'est un véritable cercle vicieux qui commence, car les taux d'intêrets sont très élevés. Les autorités suédoises ont donc décidé, fin janvier, d'interdire des intêrets supérieurs au coût du prêt.

L'offre, qui existe aux Etats-Unis et dans quelques pays européens, a été très bien accueillie par les suédois, qui sont connus pour être de grands consommateurs. Pour preuve, en mars 2006, il n'existait qu'une société qui offrait ce type de service, tandis qu'aujourd'hui, trente sociétés sont concurrentes sur ce marché. Car, face à une politique marketing agressive, où la publicité règne, les jeunes sont soumis à la même pression que les adultes pour consommer. Ils sont donc beaucoup plus aptes à avoir recours à des emprunts puisqu'ils n'ont pas ou peu de revenus.

C'est donc un marché en pleine évolution, et, selon le directeur général de la protection des consommateurs suédois, “il y a des raisons de s'inquiéter”.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017