Excite

Les Farc se méfient, le mission humanitaire échoue!

La mission humanitaire destinée à sauver Ingrid Betancourt a échouée, le Falcon français devrait prochainement quitter l'aéroport de Bogota, sans Ingrid.

Les Farc, méfiants à l'égard du président Alvaro Uribe, se sont opposés à la mission humanitaire. La guérilla, qui craint à tout instant une offensive militaire, a attribué sa décision à "la mauvaise foi d'Uribe envers le gouvernement français". Le président colombien représente pour la guérilla marxistes "l'obstacle principal et l'ennemi numéro un de l'échange [entre otages et guérilleros]" (Le Figaro).

Bernard Kouchner a admis que "sans l'accord des Farc sur cette mission très précise qui tenait à l'urgence de la situation humaine et médicale d'Ingrid Betancourt, nous n'avons pour l'heure, pour cette mission précise, aucune chance". Le ministère des Affaires étrangères a ajouté: "Comme l'avait dit le président Sarkozy [...], ce rejet est une faute politique grave en plus d'une tragédie humanitaire".

Les experts en résolution des conflits internationaux reconnaissent que l'initiative française a été mal préparée. Selon Alfredo Rangel, spécialiste du conflit colombien, "Paris a fait preuve de "naïveté" en pensant que les promesses d'Uribe sur le retrait des opérations militaires seraient suffisantes pour dénouer la situation. [...] La mission était vouée à l'échec car il n'y avait pas eu de consultation des Farc au préalable", a expliqué le politologue à l'AFP.

Bernard Kouchner a annoncé au Conseil des ministres qu'il était hors de question d'abandonner Ingrid Betancourt: "Ce qui compte, c'est que nous allons continuer sous une forme ou sous une autre, il faut la trouver. Ca ne veut pas dire qu'on abandonne, du tout, au contraire, nous nous obstinons".

Crédit photo: AP

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017