Excite

Les Français privés de badge à Pékin

Henri Sérandour, président du Comité national olympique français (CNOSF), a annoncé hier, que les athlètes français ne porteront pas le badge "Pour un monde meilleur" lors des Jeux olympiques de Pékin.

"On ne peut pas mettre un badge pour la cause d'untel, un badge pour une autre cause", a-t-il dit sur L'Equipe TV. "On va respecter la charte qui est : aucune manifestation tangible de quoi que ce soit pendant les manifestations sportives et pendant le défilé des cérémonies d'ouverture et de clôture".

Sérandour a expliqué que parmi les 205 pays réunis au sein du Comité international olympique, tous n'étaient pas pour le port d'un badge. Certains veulent manifester pour le Tibet pendant que d'autres préféreront des causes diverses, qui les touchent davantage.

Ce badge frappé des cinq anneaux olympiques avait été créé à l'occasion du passage de la flamme olympique à Paris en réponse aux critiques sur la répression chinoise des émeutes au Tibet et sur la situation des droits de l'homme en Chine. Jacques Rogge, président du Comité international olympique (CIO) avait d'ailleurs validé ce projet.

Robert Ménard, secrétaire général de Reporters Sans Frontières a, quant à lui qualifié, de "minable" cette décision, avant de souligner le "manque de courage" et la "capitulation" devant les autorités chinoises du Comité national olympique.

Crédits photo: AFP/PATRICK KOVARIK

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017