Excite

Les grands singes sont menacés d’extinction

  • Getty Images

Jane Goodall, spécialiste mondiale des chimpanzés, tire la sonnette d'alarme: «Si nous ne prenons pas de mesures, les grands singes vont disparaître, en raison à la fois de la destruction de leur habitat et du trafic». Au cours des dernières cinquante années, le nombre de chimpanzés est ainsi passé de deux millions à 300 000 au plus, répartis dans 21 pays, selon la primatologue britannique, âgée de 80 ans, qui a passé un demi-siècle à étudier ces singes dans le Parc National de Gombe, en Tanzanie. «Si nous ne faisons rien, ils vont certainement disparaître, ou il ne leur restera que de petites poches où ils échapperont difficilement à la consanguinité».

Au rythme actuel, le développement humain aura d'ici 2030 touché 90% de l'habitat naturel des grands singes en Afrique et 99% en Asie, estiment les experts. Le développement des infrastructures et l'exploitation des ressources naturelles (bois, minerais, pétrole et gaz) ont dévasté l'habitat des grands singes et poussé chimpanzés, gorilles, bonobos, orang-outans au bord de l'extinction.

Pour Jane Goodall, la destruction de cet habitat fait partie d'une agression plus large de l'espèce humaine contre la nature: «Si nous ne faisons rien pour protéger l'environnement, que nous avons déjà partiellement détruit, je ne voudrais pas être un enfant né d'ici 50 ans. Ne leur devons-nous pas cela?»

Pour conclure, Jane Goodall estime que «si nous perdons les grands singes, ce sera probablement parce que nous avons également perdu les forêts, et cela aura des conséquences totalement dévastatrices sur le changement climatique. Le changement climatique est évident partout. Il y a des dirigeants qui disent qu'ils ne croient pas au changement climatique, mais je ne pense pas que ce soit réellement ce qu'ils pensent, ils sont peut-être juste stupides».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017