Excite

Les hackers de Lulzsec et d'Anonymous se révoltent

L'opération "Antisec" lancée par les hackers Lulzsec et Anonymous vise à anéantir, comme son nom l'indique, la sécurité.

La cyber guérilla, organisée par les hackers, tend à combattre la corruption et la censure et défendre la vie privée.

De mystérieux graffitis faisant paraître un personnage Cartoon muni d'un haut-de-forme noir signé Antisec symbolisent la provocation des agitateurs de Lulzsec et Anonymous qui s'unissent. Le groupe de hackers encourage à s'insurger contre le gouvernement ou contre une agence comme la CIA ou le FBI, dénonçant la censure et la corruption, jurant de défendre le "droit à la vie privée face aux gloutons profiteurs", lance Lulszec.

Après les attaques de nombreux sites de médias la semaine dernière, Sony, Fox, PBS, Nintendo, Bethseda, la CIA ou le Senat américain, les hackers s'en sont pris mardi au site du gouvernement italien qui a fait l'objet de multiples requêtes.

Lundi dernier, un jeune Anglais s'est fait interpellé, accusé par la Police britannique de faire partie du groupe Lulszec. Le jeune homme était chargé de modérer un forum de discussion sur Twitter. Mardi, le FBI a saisi plusieurs racks de serveurs en Virginie, anéantissant leur site.

Rien n'a démontré que l'opération était menée par les groupes Lulsec et Anonymous. Les actions récentes de ces groupes ont créé la polémique, compromettant la sécurité en ligne. Pour améliorer la sécurité sur Internet, il importe de renouveler le système d'e-mails en le sécurisant.

Le FBI et la CIA cherchent à débusquer les auteurs de ces actes malveillants. Rien ne prouve que ces attaques proviennent de puissants hackers.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017