Excite

Les ‘indignés’ grecs

Lorsque les ‘indignados’ espagnols sont descendus dans la rue pour protester contre la politique économique qui laisse un partie d’entre eux sur le carreau, ils ont éveillé l’intérêt des Grecs qui sont aussi très sévèrement touchés par la crise. Les gros problèmes de la Grèce ont commencé en 2010 quand il a fallu un plan d’urgence européen pour éviter qu’elle ne se retrouve en faillite.

Mais cette aide n’est pas accordée sans contre-partie puisque le groupe constitué par le FMI, la BCE et l’Union européenne, a demandé au gouvernement grec de mettre en place une politique d’austérité basée sur une réduction du déficit public et des privatisations. Le gros souci c’est que la population grecque, déjà fortement éprouvée par la crise, est particulièrement à bout. Sans oublier qu'elle ne compte pas assumer les erreurs de gestion que l'on reproche à son gouvernement. C’est ce qui l'a amenée à manifester dans la rue plusieurs fois déjà. La différence de ces dernières semaines, c'est qu'elle reprend le terme 'indignados' des Espagnols.

La deuxième demande de plan d’urgence de la Grèce n’a pas amélioré la situation parce qu’elle s’est soldée par une deuxième exigence de politique de rigueur. Pour beaucoup, l’austérité n’est pas une solution pour sortir de la crise puisque l’Etat ne peut jouer son rôle d’accélérateur de croissance. Le FMI finance depuis des années des pays en développement en imposant à chaque fois une politique de restriction budgétaire. Le résultat ne semble pas probant. Appliquée à l’Europe, va-t-elle avoir des résultats ? Et que dire du vent de révolte dans le Maghreb, né avant tout de situations économiques difficiles, qui semble avoir traversé la Méditerranée. A qui le tour ?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017