Excite

Les journalistes espionnés par Sarkozy?

Les suspicions d’affaires de vol de portable ou d’écoutes téléphoniques s’avéraient être exactes! L’histoire Bettencourt y est pour beaucoup et Claude Angeli, rédacteur en chef du Canard enchaîné dénonce.

Retour en arrière. Depuis plusieurs années, les journalistes se plaignent d’être espionnés (sur écoute, suivis, cambriolés) lorsqu’ils couvrent des affaires hautement sensibles. La dernière en date, Bettencourt-Woerth, en est un exemple grinçant. Le site Mediapart, un journaliste du Point et un autre du Monde ont été cambriolés pour avoir suivi l’affaire depuis le début.

Une cellule secrète?

Les ordinateurs des deux journalistes contenant des informations (les fameux enregistrements) explosives ont été volés. Puis ce mercredi, Claude Angeli signe un article 'règlement de compte'. Dans Le Canard enchaîné, le rédacteur en chef certifie que Nicolas Sarkozy a demandé au patron de la DCRI (contre-espionnage) 'de mettre sous surveillance' les journalistes trop curieux.

Il explique même, de sources sûres: 'un groupe a même été monté avec des anciens policiers des RG qui se procurent les factures détaillées du poste fixe et du portable du journaliste à espionner'. À l’Élysée, personne n’a souhaité répondre.

Photo: familleeger.blogspot.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017