Excite

Les jus de fruits de Coca-Cola ne contiennent pas assez de fruits

Pour la Cour suprême des États-Unis, 0,5% de jus de fruits dans une boisson qui porte le nom de ce fruit, ce n'est pas suffisant. Coca-Cola est ainsi accusé d'"induire le consommateur en erreur". La Cour suprême des Etats-Unis s'est donc montrée sévère à l'encontre du géant Coca-Cola, l'un de ses juges fustigeant la célèbre marque pour avoir "trompé" les consommateurs sur l'étiquette d'un jus de fruits.

Le puissant groupe était attaqué en justice par le producteur de jus de fruits californien Pom Wonderful, qui accuse son rival d'"induire les consommateurs en erreur" sur un jus Minute Maid (l’une des marques appartenant à la multinationale d'Atlanta) appelé "Pomegranate Blueberry" ("grenade-myrtille") qui ne contient en fait que 0,5% du jus de ces fruits.

L'avocat de Pom Wonderful Seth Waxman a estimé que "non seulement un nombre substantiel de consommateurs étaient induits en erreur" mais que c'était "au détriment de ses concurrents". Une cour d'appel de San Francisco avait rejeté la plainte de Pom Wonderful, estimant que les étiquettes de Coca-Cola étaient conformes à la réglementation de l'Agence fédérale de la consommation (FDA).

L'avocate du groupe, Kathleen Sullivan, a estimé que la FDA donnait "une uniformité nationale" en matière d'étiquetage, fustigeant Pom Wonderful qui lui dit qu'on "devrait appeler leur jus Applegranate" car il contient plus de jus de pommes.

Le juge Anthony Kennedy a demandé à l'avocate si c'était "la position de Coke de dire que l'uniformité nationale résidait dans des étiquettes qui trompent le consommateur comme celle-ci". Le juge Samuel Alito aussi a estimé que les consommateurs achetaient du jus de grenade pour "ses bienfaits pour la santé" et "seraient surpris de trouver que ce jus contient en fait moins de 1% de jus de grenade". La décision sera rendue d’ici la fin du mois.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2022