Excite

Les premiers cheveux blancs d'Obama

Un avant/après à la Maison Blanche et les rumeurs les plus folles courent toujours sur le Président. Plus peoplisé que jamais, il fait la Une des quotidiens de renom qui ouvrent sur sa couleur de cheveux.

Depuis une semaine, la presse américaine se pose des questions sur le changement capillaire de Barack Obama. Quelques cheveux blancs parsèmeraient sa tête, et cela suffit à alimenter les colonnes des très sérieux Washington Post et New York Times. Premier constat sur la couleur, le NY Times passe en revue ces chefs d’État qui du poivre et sel basculent au blanc.

Six semaines environ (quarante-quatre jours) après son entrée en fonction, Obama aurait les cheveux grisonnant! En cela, rien de très grave, Bill Clinton est arrivé poivre et sel, deux ans plus tard il finissait blanc. Mais ce qui dérange les médias c’est le côté tape-à-l’œil du nouveau président. Toujours selon le NY Times, il projetterait une attitude sans stress, à la plastique irréprochable sauf pour sa tête.

C’est par cette porte que les deux quotidiens sont entrés. Ils ont essayé de comprendre pourquoi le locataire "irréprochable", ne l’est pas complètement. La notion de pression a été mise sur la table. "Il n'est pas étonnant qu'il soit gris (ou blanc) prématurément". Le docteur Michael F. Roizen, co-fondateur du site web RealAge, affirme que "les Présidents vieillissent de deux ans pour chaque année passées au pouvoir".

Zariff, le barbier de Barack Obama depuis maintenant 17 ans a confié au Washington Post "qu’il en a montré un peu plus, surtout au cours de cette année". Amusé, Obama relativise: "Quand j'ai commencé cette campagne, tout le monde m'a appelé le jeune homme". Maintenant qu’il est à la tête de l’État, "je prends de l’âge, les cheveux blancs vont avec".

Photo: dailymail.co.uk

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017