Excite

Les raisons qui poussent les Britanniques à quitter l'UE

Le 23 juin, les Britanniques devront se prononcer sur un choix crucial: le maintien ou pas du Royaume-Uni dans l'Union européenne. Aujourd’hui, selon les derniers sondages le camp des anti-Brexit demeure en tête, mais l'écart se réduit. Pour quelles raisons?

Les partisans de la sortie du Royaume-Uni de l’UE estiment tout d’abord que le pays doit récupérer le contrôle de ses frontières pour limiter l’immigration, dont plus de la moitié provient de l’UE (en particulier des pays de l'Est). Leur but ? Réduire les prestations sociales pour les travailleurs européens, désengorger les services publics et réserver les emplois aux Britanniques.

Bruxelles impose trop de régulations et de paperasse, avec un coût pour l’économie. Selon certaines études, l’application des règlements européens coûte plus de 10 milliards d’euros par an aux entreprises britanniques. Les partisans du Brexit, dont bon nombre de patrons de petites et moyennes entreprises, mettent en avant le gain de productivité et de croissance qui découlerait de l’extraction des entreprises britanniques des réglementations imposées par Bruxelles, ainsi que ses effets positifs sur le marché de l’emploi.

Une sortie de l’UE permettrait au Royaume-Uni de réaliser des économies substantielles en récupérant sa contribution nette au budget européen de près de 12,3 milliards d’euros annuel. Selon les chiffres rassemblés par le Financial Times, un Brexit permettrait à Londres d’économiser 27,6 milliards d’euros d’ici 2019-2020, et ce même en prenant en compte l’arrêt du versement des subventions et aides européennes à l’agriculture ou l’économie britanniques.

L'UE est le premier partenaire économique du Royaume-Uni (45% des exportations britanniques et 53% des importations en 2014), mais les pro-Brexit estiment que Londres pourrait faire mieux hors des Vingt-Huit. Débarrassés de Bruxelles, les acteurs du commerce extérieur espèrent négocier de nouveaux accords commerciaux avec les grands marchés que sont la Chine, l’Inde, les Etats-Unis et les émergents d'Asie ou d'Amérique latine.

Enfin, retrouver la souveraineté nationale. Les pro-Brexit estiment qu’en quittant l’Europe, le Royaume-Uni retrouverait celle-ci. Le pays resterait une voix influente, une puissance nucléaire membre de l’OTAN et du Conseil de sécurité de l’ONU.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017