Excite

Les sacs en plastiques payants dans l’UE en 2018

  • Getty Images

Les sacs en plastique offerts aux caisses des commerces seront payants d'ici fin 2018 au sein de l'Union européenne. Actuellement, quelque 90 milliards de sacs en plastique dit «légers» (moins de 50 microns d'épaisseur) sont abondamment distribués dans maints supermarchés européens. Ils forment une montagne de déchets, asphyxiant eaux et sols.

Chaque année, plus de 8 milliards de ces sacs aboutissent dans des déchèteries sauvages. Selon la Commission européenne, ils étouffent poissons et oiseaux et s'agrègent en ce que les experts qualifient de «soupe mortelle» à la surface des eaux.

L'accord entériné par les Etats membres de l’UE vise à diminuer de plus de 75% l'usage de tels sacs à usage unique d'ici 2025. Cette année-là, la consommation annuelle ne devra pas dépasser 40 sacs par habitant en Europe, contre 178 en moyenne en 2010. Par ailleurs, les Etats ne l'ayant pas encore fait devront rendre ces sacs payants d'ici le 31 décembre 2018 ou prendre des mesures pour réduire leur consommation annuelle à 90 sacs par habitant d'ici le 31 décembre 2019.

L'élue verte danoise Margrete Auken a salué une «percée historique puisqu’il s'agit du premier accord au niveau de l'UE sur des objectifs contraignants pour réduire les déchets». L'accord a été atteint sous pression des Etats les plus propres en la matière, notamment scandinaves, et des députés européens, qui ont bataillé pour imposer des objectifs contraignants de réduction. Les nouveaux venus d'Europe de l'Est y étaient réticents.

A titre d'exemple, les Danois ou Finlandais affichent une consommation annuelle de quatre sacs par habitant, contre plus de 460 pour les portugais ou polonais, pour 80 par habitant en France où les sacs devraient être interdits dès janvier 2016.

Les représentants du Royaume-Uni se sont mobilisés pour défendre leurs fabricants. Ils ont obtenu un délai de deux ans avant une possible interdiction des sacs oxo-dégradables, réclamée par les élus européens. Les écologistes soupçonnent ces sacs censés être biodégradables à l'issue d'un traitement chimique, de se désagréger en fines particules de plastique restant nocives pour l'environnement et la santé.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017