Excite

Les zoos sont-ils mauvais pour les animaux ?

Les zoos, ces parcs animaliers souvent critiqués par les conditions de vie pas toujours des meilleures et emportés par la logique commerciale préféré au bien-être des animaux. Ils sont aussi devenus au fil du temps des lieux utiles à la sauvegarde de certaines espèces en voie de disparition. Nous devons le reconnaître, ce sont des attractions toujours plus fréquentées et aimées des petits et grands mais sont-ils bon ou mauvais pour les animaux ?

Tout dépend de l'établissement et des moyens mis en oeuvre pour les animaux

En effet, la logique dirait qu'un animal sauvage n'a rien à faire en captivité enfermé dans un enclos. Il a été démontré qu'un animal en captivité, du au manque d'espace et d'activités par rapport à son habitat naturel, développent du stress (également lié à la présence constante des visiteurs) et des troublent comportementaux observés le plus souvent par le fait qu'ils répètent constamment le même comportement, le balancement du corps. De plus l'espérance de vie d'un animal de zoo est en moyenne plus faible qu'un animal en liberté ce qui bien sûr est critiqué. Par exemple, une étude faite par des chercheurs montre que les éléphants en captivités sont déprimés et ont une espérance de vie deux fois inférieure à ceux vivant à l'état sauvage, même s'ils sont victimes du braconnage.

Le débat fait rage surtout concernant la taille des enclos, car cela est l'un des plus gros facteur de la condition de vie des animaux, en effet beaucoup d'entre eux se retrouvent dans des environnements mal adaptés par rapport à leur habitat naturel. Prenons l'exemple du lion qui possède un territoire de plusieurs dizaines de kilomètres carrés dans la nature, il est difficile d'imaginer qu'il peut se contenter de seulement quelques hectare.

Cependant, de plus en plus de zoos commencent à prendre en compte les critiques et les dénonciations des diverses organisations de protection des animaux et s'investissent de plus en plus dans la préservation des espèces menacées. Ainsi ils essayent d'améliorer au mieux le bien-être des animaux de leurs parcs, en adaptant au mieux la taille des enclos ou encore le nombre d'animaux par enclos. Pour cela, ils se basent sur l'espace qui suffit à répondre aux besoins primaires de l'animal définit pour chaque espèce. Plusieurs zoos ont procédés à des études de recherche sur les espèces menacées, ainsi que de la reproduction dans le but de les réintroduire dans leur milieu naturel et malgré plusieurs tentatives peu concluantes certaines réintroductions ont été des succès. Ces réintroductions permettent de repeupler un environnement où l'animal a disparu ou sur le point de disparaître (à cause de l'homme), mais également d'augmenter le nombre d'individu d'une population et ainsi favoriser la reproduction et éviter la consanguinité.

Cependant il faut savoir qu'encore un bon nombre de zoos dans le monde ne sont pas du tout dans cette optique... Et on est malheureusement forcé de constater qu'ils sont encore bien trop éloignés cette idéologie, car ils sont en parfaite contradiction avec cela, comme par exemple le zoo de Surabaya, connu comme un des pire zoos du monde, appelé également le « zoo de la mort ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017