Excite

Londres: la droite s’empare de la capitale britannique

Au plan national, le parti du Premier ministre Gordon Brown accuse une belle contre performance (24%), avec 20 points de retard sur les "Tories" (44%). Il est même devancé par les Démocrates libéraux (25%).

C’est hier soir, vendredi 2 mai, que le Labour britannique a subi un échec cuisant. Les élections locales (en Angleterre et au Pays de Galles) ont été profitables au parti conservateur de Boris Johnson. Surnommé "Boris le bouffon", le nouveau maire de Londres totalise 1.168.738 voix, contre 1.028.966 pour Ken Livingstone.

L’excentrique conservateur à la mèche rebelle, aux gaffes et blagues répétées a frappé fort. Le Premier ministre n’a pu que subir ce premier test électoral majeur sur fond de défaite. Son parti a perdu plus de 300 sièges aux conseils locaux en Angleterre et au Pays de Galles. A cela s’ajoute, une victoire pour Boris Johnson qui pense très sérieusement aux portes du 10 Downing Street.

En devenant maire de la capitale britannique, l'ancien journaliste du Times et du Telegraph devient également le premier conservateur à occuper un important mandat national depuis la défaite écrasante de son parti face au Labour aux élections générales de 1997.

Boris Johnson sera en outre amené à gérer un budget de plusieurs milliards et à organiser les Jeux Olympiques de 2012. "J'espère que cela montre que les conservateurs sont devenus un parti à qui l'on peut faire de nouveau confiance", a-t-il déclaré, peu après l'annonce des résultats.

Rendant hommage à ses adversaires, il a félicité Ken Livingstone pour sa gestion de la situation après les attentats de 2005. Très ému, son rival du "Labour", seul maire de Londres depuis la création de la fonction en 2000, a pour sa part revendiqué la responsabilité de sa défaite et remercié le parti travailliste, notamment Gordon Brown, pour son soutien.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017