Excite

Loppsi 2: la sécurité intérieure renforcée

Fortement contesté, le projet de loi sur la sécurité intérieure baptisé Loppsi 2, a finalement été adopté par l’Assemblée Nationale mardi après-midi. Des mesures qui fixent les règles d’action des forces de l’ordre jusqu’en 2013.

Ce n’est pas une nouveauté, la sécurité intérieure de la France est au cœur des préoccupations du gouvernement Sarkozy. Avec 312 voix pour et 214 voix contre, la loi Loppsi 2 de l’ancienne ministre de l’intérieur, Michèle Alliot-Marie, a été votée en première lecture à l’Assemblée Nationale. Au programme de cette loi: sanctions, encadrement sur Internet et vidéo-protection.

Dans les textes, il est notamment prévu que les entreprises ou associations puissent installer des caméras de vidéo-surveillance aux abords de leurs édifices, que le véhicule des automobilistes commettant de graves infractions routières soient confisqué ou encore que les discothèques mettent à disposition des clients des tests de dépistage alcoolémique. Un projet de loi ‘fourre-tout’ qui prouve encore une fois l’échec de Nicolas Sarkozy en matière de sécurité intérieure, selon certains membres du Parti Socialiste.

Mais le plus polémique des volets de la loi Loppsi 2 concerne sans aucun doute le web. Parmi les nouvelles mesures, il incombera aux fournisseurs d’accès à Internet de bloquer les sites à caractère pornographique et l’installation de logiciels espions sera admise sur les ordinateurs de personnes soupçonnés de terrorisme. Enfin l'usurpation d'identité pourra être punie par 1 an de prison et 15 000 euros d'amende. Il reste maintenant plus qu’à attendre le mois d’avril pour avoir l’avis du Sénat sur cette loi vivement critiquée.

Photo : Hustvedt (wikimedia.org) et Romainhk (wikimedia.org)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017