Excite

L'ultime appel

C’est peut-être l’appel de la dernière chance. Hier, depuis le Palais de l’Elysée, Nicolas Sarkozy a adressé un message officiel pour réclamer la libération d’Ingrid Betancourt. Une nouvelle fois, le chef de l’Etat s’est adressé à Manuel Marulanda, le chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc). Sous-titré en espagnol, ce message a immédiatement été relayé par les médias colombiens, alors que le temps presse. Pour appuyer l’urgence de la situation humanitaire d’Ingrid Betancourt, Nicolas Sarkozy a mis le chef des Farc devant ses responsabilités : "Vous qui dirigez les Farc, vous avez maintenant un rendez-vous avec l’Histoire. Ne le manquez pas. Libérez Ingrid Betancourt et ceux des otages qui sont les plus affaiblis. Ne laissez pas perdre l’occasion qui se présente. Ce serait une faute politique grave en plus d’une tragédie humanitaire. Ce serait un crime, vous seriez responsable de la mort d’une femme."

Sur le terrain, le message présidentiel a rencontré l’initiative de son homologue colombien, Alvaro Uribe, qui a annoncé l’arrêt des opérations militaires dans la zone des Farc. De plus, une mission humanitaire emmenée par la Croix-Rouge a été envoyée pour retrouver Ingrid Betancourt. Cette dernière, selon les informations les plus récentes, se trouverait dans un état physique plus qu’alarmant. Car au-delà de l’hépatite B dont elle souffrirait, son Comité de soutien indique qu’elle serait également entrée dans une grève de la faim depuis un mois.

La vidéo du message de Nicolas Sarkozy

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017