Excite

Magasins Leclerc: une campagne publicitaire qui dérange

Michel-Edouard Leclerc fait appel de la décision du tribunal de grande instance de Colmar, prononcée lundi, de retirer de la vente, des médicaments non remboursés. Au préalable, un recours en référé de syndicats et groupements de pharmaciens, avaient déposé concernant une publicité précise.

La campagne des magasins Leclerc, qui présente les médicaments comme des bijoux de luxe inaccessibles, est "mensongère et outrancière", estiment les plaignants. Michel-Edouard Leclerc avait lancé une campagne publicitaire pour réclamer la vente dans ses supermarchés de médicaments non remboursables et avait assuré qu'il pourrait vendre des médicaments à prescription facultative 25% moins cher dans ses parapharmacies par rapport à la moyenne.

Cela dit, le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) et le Bureau de vérification de la publicité ont considéré qu'il n'y avait pas de dénigrement dans cette publicité, et de l'autre, à Colmar, un juge, sans dire que la publicité est mensongère, estime qu'elle est dénigrante envers les pharmaciens, souligne Michel-Edouard Leclerc, patron des magasins Leclerc. "La campagne télévisée est finie, et je vais faire modifier les termes de la publicité sur les sites internet et sur les publicités écrites mais le sens de notre action subsiste", a-t-il précisé.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017