Excite

Malade du sexe, Gretchen Molannen finit par se suicider

Gretchen Molannen vivait un véritable calvaire depuis 16 ans. Atteinte d'une maladie rare et méconnue, le syndrome d'excitation génitale (SGEP), elle a décidé de mettre fin à ses jours le 1er décembre dernier à son domicile de Spring Hill en Floride.

Gretchen Molannen avait 39 ans. Avant de passer à l'acte, elle avait envoyé une vidéo à la rédaction du Tampa Bay Times pour témoigner de sa longue agonie. Elle était atteinte d'une maladie qui lui provoquait des excitations sexuelles à répétition l'obligeant à se masturber pendant des heures afin d'atteindre le soulagement.

Une maladie qui selon les médecins n'a rien à voir avec la nymphomanie mais qui est fortement handicapante. Le syndrome qui lui a été diagnostiqué seulement au bout de dix ans l'a contraint à renoncer à son travail de traductrice. Elle était en effet obligée de s'isoler en permanence afin de soulager ses besoins sexuels. Dans la vidéo envoyée au journal, elle raconte avoir ressenti en une journée pas moins de 50 orgasmes. Cet état quasi-permanent d'excitation sexuelle est toutefois complètement dénué de désir chez les femmes qui en souffrent.

"C’est comme un bouton qu’on voudrait mettre sur off, mais qui ne répond pas. Quand l’excitation arrive, elle est incontrôlable. Je suis en sueur, mon cœur bat à tout rompre, chaque centimètre de mon corps me fait mal. Je panique, j’ai peur de mourir et puis je m’effondre sur le sol et éclate en sanglots", témoigne Gretchen Molannen.

Sa maladie n'étant pas reconnue, elle n'a pas eu la possibilité d'accéder à la pension d'invalidité et s'est retrouvée toujours plus isolée.

Au lendemain de son interview, elle s'est donné la mort. Elle avouait songer souvent au suicide. En laissant ce témoignage, elle espérait que les femmes atteintes du même mal puissent à leur tour prendre la parole. Les personnes affectées par le SGEP seraient des milliers dans le monde.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017