Excite

Marches blanches pour la libération d'Ingrid Betancourt

Ils étaient entre 10’000 et 25’000 à défiler, dimanche aux cris de “Libérez Ingrid, Libérez tous les otages” en Colombie. A Marseille, Avignon, Bordeaux, Montpellier, Toulouse, Clermont-Ferrand, Nice ou Strasbourg, on a répondu présent pour participer à ces "marches blanches". En effet, tous les participants avaient été appelés à porter des vêtements blancs en signe de paix pour la Colombie.

C’est à Paris que la mobilisation a été la plus forte, avec 5'000 personnes, mais aussi la plus médiatique. La plus remarquée des manifestantes fut sans conteste Carla Bruni-Sarkozy. "Ça me touche énormément. Et le désarroi de sa famille me touche aussi. Il faut simplement qu’Ingrid sorte le plus vite possible. Et je voulais dire que mon mari ne renoncera pas", a simplement déclaré l’épouse du chef de l’Etat. Autre figure emblématique de ce défilé parisien, la présidente argentine, Cristina Kirchner. Autre VIP présents: Bertrand Delanoë, le maire de Paris, Bernard Kouchner, le ministre des Affaires étrangères ou Rama Yade, la secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme.

Détenue depuis six ans par les guérilleros des Farc Ingrid Betancourt, l’otage la plus célèbre, serait à l’heure actuelle “au bord de la mort” selon ses enfants. Une situation qui a guidé la France, aidée par la Suisse et l’Espagne, à envoyer en Colombie une mission humanitaire depuis mercredi dernier. Si cette dernière n’a toujours pas donné d’effets, notamment de contacts avec les Farc, il est hors de question qu’elle soit interrompue à marteler le chef de la diplomatie française.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017