Excite

Mariage Gay : Copé préfère la "famille durable"

  • AFP

Mercredi, le néo-président de l'UMP Jean-François Copé organisait une table ronde autour du thème de la "famille durable". Les opposants au mariage homo y étaient fortement majoritaires.

Jean-François Copé a voulu rassembler, unifier un parti qui a récemment fait les frais d'une guerre des chefs, autour d'un thème social particulièrement cher à la droite conservatrice, celui du mariage homo. La convention sur la "famille durable" s'est tenue au siège du parti, rue Vaugirard.

Et pour rassembler il faut d'abord tolérer. Le député-maire de Meaux a en guise d'ouverture tenu à rappeler ces valeurs de tolérance. Il a salué le débat offert par le mariage et l'adoption pour tous en particulier au sein même de l'UMP. Le parti doit pouvoir "dire les choses sans langue de bois", et "respecter la diversité", y compris dans ses rangs.

Les "militants apprécient le retour au débat de fond" selon Hervé Mariton, responsable de l'organisation de la convention. Il estime que l'attraction pour la convention et le nombre important d'inscriptions (700) en témoignent.

Et pour mieux illustrer les valeurs de fraternité, de courage et de tolérance, chères à l'UMP, la convention a laissé la place à deux députés UMP favorables au projet de loi socialiste, Franck Riester et Benoist Apparu. Selon Copé les deux hommes sont une preuve vivante du fait que "l’on peut être minoritaire à l’UMP sans être obligé de la quitter". Ecoute courtoise, applaudissements timides, il était temps de passer aux anti, la majorité écrasante de cette table ronde.

Tugdual Derville, un des organisateurs de la "Manif pour tous" a dénoncé l'hypocrisie du projet "Il n’y a pas que les personnes homosexuelles qui peuvent être concernées par ce désir. Moi, j’accompagne beaucoup de personnes qui ont des problèmes de handicap mental et qui souffrent aussi de l’impossibilité pour elles de se marier." Le mariage homo, c’est "comme le changement climatique, il ne faut pas attendre d’être impuissant à revenir en arrière pour en découvrir les conséquences."

François-Xavier Bellamy, 26 ans, adjoint au maire de Versailles et professeur de philosophie s'inquiète quant à lui de la privation du modèle familial pour toute une génération. Le gouvernement devrait plutôt selon lui se pencher sur les 50% de mariage qui se terminent par un divorce en France.

Selon le député Hervé Mariton, "la gauche au pouvoir se méfie de la famille".

Laurent Wauquiez, le vice-président de l'UMP a tout d go rappelé les "racines chrétiennes" de la France et s'est opposé vivement à la "dictature de la pensée" et au "politiquement correct" de la gauche française.

L'UMP qui tient à rester en accord avec cette idée de famille durable devrait d'ailleurs déposer un amendement à l'Assemblée pour "sortir l'adoption par un célibataire du droit commun". Seuls les enfants privés de parents biologiques à la suite de circonstances exceptionnelles pourraient être adoptés par des célibataires, si ceux-ci sont des membres ou des proches de la famille.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017