Excite

Mise en vente autorisée pour un médicament dérivé du cannabis

L'autorisation de mise sur le marché du Sativex, médicament dérivé du cannabis, « est une étape préalable à la commercialisation du produit, qui interviendra à l'initiative du laboratoire », précise le ministère de la Santé. Le produit des laboratoires britanniques GW Pharmaceuticals devrait être commercialisé en France par le laboratoire Almirall. Ce spray buccal est destiné à soulager certains patients atteints de sclérose en plaques afin de diminuer les douleurs neuropathiques, la spasticité, une vessie hyperactive, et d'autres symptômes .

Le médicament est déjà disponible dans de nombreux pays européens dont l'Allemagne et le Royaume-Uni. Sativex sera utilisé « chez certains patients atteints de sclérose en plaques, pour soulager les contractures sévères, résistantes aux autres traitements », indique le communiqué du ministère de la Santé. Le traitement devra être initié par un neurologue et un rééducateur hospitalier. De plus, les pharmacies devront le stocker sous coffre, comme la législation l'impose pour les produits de santé dérivés de stupéfiants.

En France, depuis plusieurs années, un dérivé de cannabinoïde obtenu par synthèse, le dronabinol, peut être prescrit pour des douleurs chroniques dans le cadre d'une autorisation temporaire d'utilisation. Cette procédure spéciale est réservée à des pathologies pour lesquelles il n'existe pas de traitement approprié. Seule une centaine de patients en auraient bénéficié.

La ministre française de la santé Marisol Touraine avait ouvert la possibilité, par un décret du 5 juin dernier, que des médicaments dérivés du cannabis fassent l'objet d'une demande d'autorisation en France.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017