Excite

Moins d’activité sexuelle à cause des nouvelles technologies ?

Cinq. C'est le nombre de rapports sexuels en moyenne par mois pour un couple britannique. Une troisième enquête nationale publiée par la revue Lancet et relayée par le Guardian constate que la tranche d'âge des 16-44 ans est un tantinet plus fringante au lit que l'ensemble de la population (trois rapports en moyenne par mois).

Menée auprès de 15 000 Britanniques âgés de 16 à 74 ans, l'étude rapporte des chiffres alarmants. Surtout quand on sait que la dernière étude qui date du début des années 2000, comptait 6,2 rapports par mois aux hommes, et 6,3 rapports aux femmes. Comparés aux chiffres de 2013, cela correspond à une baisse de 20% en un peu plus d'une décennie.

Alors, pourquoi les Anglais ont-ils délaissé le sexe? En cause selon l'étude, les tablettes et smartphones qui ont ramené sur l'oreiller Twitter, Facebook, mais aussi les boîtes mails « qui ont créé une rupture dans les limites entre la chambre et le reste de la maison».

Toutefois, les nouvelles technologies ne sont pas seules responsables du camouflet sexuel britannique. Selon Kaye Wellings, professeure à l'école londonienne d'hygiène et de médecine tropicale, ce constat pourrait aussi s'expliquer par la crise économique qui a frappé le pays en 2008.

« Les gens travaillent très très dur, ils sont très occupés. Une période de chômage s'accompagne aussi d'une période de faible activité sexuelle [...], du fait notamment d'une chute de l'estime personnelle, voire du sentiment dépressif ».

L'étude montre également un désintérêt grandissant de la population pour les rapports sexuels. Au total, 14,9 % des hommes et 34,2 % des femmes ont déclaré un manque d'intérêt pour les relations sexuelles, par rapport à l'année précédente.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017