Excite

Mort de Lady Diana : la France condamnée

Mohamed Al-Fayed, dont le fils Dodi Al-Fayed avait trouvé la mort avec la Princesse de Galles lors d'un accident de voiture en 1997, avait assigné la France pour "déni de justice" en 2007. Le TGI de Paris vient de rendre son verdict et a condamné la France à lui verser des dommages et intérêts.

L'accident du Pont de l'Alma

31 Août 1997 : le monde entier est sous le choc et a les yeux braqués vers la France, ou plus exactement vers Paris. Lady Diana, Princesse de Galles, vient de trouver la mort avec son compagnon Dodi Al-Fayed dans un terrible accident de voiture sous le tunnel du pont de l'Alma. Le chauffeur, Henri Paul, tentant d'échapper aux paparrazzi qui les pourchassaient, roulait à trop vive allure.

La thèse principale était que le taux d'alcoolémie du conducteur était également trop élevé, ce qui aurait participé à la perte de contrôle du véhicule. Une thèse réfutée par la famille d'Henri Paul lui aussi décédé dans l'accident. Selon eux, le sang analysé n'aurait pas été celui de leur fils. Mohamed Al-Fayed s'était à l'époque associé à la partie civile mais l'affaire avait fini par déboucher sur un non-lieu en 2002.

Condamnée pour déni de justice

En 2007, Mohamed Al-Fayed attaquait alors l'Etat Français et réclamait 1 million d'euros de dommage pour "déni de justice", estimant que des erreurs avaient retardé sans motif la procédure.

La première chambre civile du Tribunal de Grande Instance de Paris a finalement rendu son verdict mercredi. Elle a estimé qu'il y avait bien eu des dysfonctionnements dans la procédure de justice et en conséquence a donc condamné l'Etat Français à verser 5000 euros à Mohamed Al-Fayed assortis de 3000 euros de frais de justice.

Photo : montage

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017