Excite

Municipales 2008: le score des ministres

Les 22 ministres candidats ne s’en sortent pas si mal, malgré la poussée de la gauche. 14 passent le premier tour sans encombres. Les autres, en ballottage, devront batailler la semaine prochaine, le 16 mars.

Les bons élèves
Le premier d'entre eux, François Fillon, est élu à Solesme dans la Sarthe, dès le premier tour. Il n'était pas tête de liste.

Certains ministres figurant en tête de liste ont été réélus dès le premier tour. C'est le cas de Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, dans son fief de Biarritz, d'Eric Woerth, ministre du Budget, à Chantilly (Oise). Eric Besson, secrétaire d'Etat chargé de la prospective, conserve sa mairie de Donzère (Drôme), qu'il dirigeait avant son entrée au gouvernement sous l'étiquette PS. Dominique Busserau, secrétaire d'Etat au Transports, est réélu à Saint-Georges-de-Didonne, comme André Santini, secrétaire d'Etat à la fonction publique, à Issy-les-Moulineaux et Hervé Morin, ministre de la Défense, à Epaignes (Eure).

Laurent Wauquiez, porte-parole du gouvernement, prend au PS la mairie du Puy-en-Velay. D'autres ministres ont été élus sur des listes qu'ils ne dirigeaient pas. C'est le cas de Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie et de Xavier Bertrand, ministre du Travail.

Les queues de peloton
Quelques ministres sont en ballottage comme Christian Estrosi, secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, qui tentait de prendre Nice à Jacques Peyrat (divers droite). Rachida Dati obtient 49,5% dans le VII° arrondissement, frôlant l'élection au premier tour dans un secteur traditionnellement de droite.

Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale, qui se lançait dans un combat délicat pour conserver Périgueux (Dordogne), est en ballottage plus difficile. Même difficulté pour Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme, à Colombes (Hauts-de-Seine). Christine Lagarde, ministre de l'Economie, est quasiment battue. Elle se présentait dans le XII° arrondissement de Paris sur la liste conduite par Jean-Marie Cavada. Celle-ci affiche 20 points de retards sur son adversaire PS.

L'Elysée les a assurés qu'ils conserveraient leurs portefeuilles mêmes défaits.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017