Excite

Nature : des souris empoisonnées servies aux serpents de Guam

Si vous avez à l'instar du personnage de fiction Indiana Jones, la phobie des serpents, l'île de Guam, située dans l'océan pacifique n'est pas faite pour vous. Le territoire est en effet infesté de Boiga irregularis, un reptile de la famille des Colubridae depuis son introduction par des bâtiments de l'US Navy, à la fin de la seconde guerre mondiale.

Mesurant entre 1,20 m et 2 m, il peut atteindre les 3 mètres sur l'île en raison de l'absence de prédateurs. Il est brun rouge et pond de 4 à 12 œufs, jusqu'à deux fois par an. Ce grand reptile se nourrit de chauve-souris, de rongeurs, de lézards et surtout d'oiseaux. Le Boiga irregularis est justement responsable de la disparition de nombreuses catégories d'oiseaux comme le Râle de Guam, une espèce endémique à l'île. Le Râle ne doit sa survit qu'à son élevage en captivité.

Le venin faiblement toxique de ce serpent le rend peu dangereux pour les adultes. En revanche il peut mettre en péril les enfants, d'autant qu'il s'agit d'un serpent très agressif qui vit la nuit.

Afin de mettre un terme à cette invasion de serpents bruns arboricoles, les autorités de l'île ont décidé d'avoir recours à un stratagème pas forcément très orthodoxe. Elles ont eu l'idée de jeter par hélicoptère des milliers de petits rongeurs à travers la jungle, au mois de mars ou au mois d'avril. 2000 souriceaux morts-nés contaminés par un poison, l'acétaminophène, seront servie comme dernier repas aux reptiles.

L'île compterait environ deux millions de reptiles pour 160 000 habitants. Vous avez dit cauchemar ? Les autorités épaulées par l'Etat américain qui a peur de voir arriver ces affreux reptiles dans les îles d'Hawaï ont donc imaginé ce scénario pour combattre ce fléau, et ce malgré la colère de la PETA, l'organisation de défense des animaux.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017