Excite

Neuilly-sur-Seine: un roman fleuve

C'est officiel, le psychodrame a pris fin mardi en fin de matinée. L'UMP a officiellement apporté son soutien au candidat ‘divers-droite’, Jean-Christophe Fromantin, un dissident. L'UMP renonce donc à sa propre liste et à remplacer David Martinon, le porte-parole de l'Elysée.

La liste du ‘rassemblement’
La liste dissidente de Fromantin, ne sera pas ralliée à l'UMP, mais quelques noms de l'ancienne liste UMP y seront tout de même apposés. Elle sera ‘sans étiquette’, dit Fromantin sur son blog. ‘J'ai proposé à l'UMP et au Nouveau Centre de venir me rejoindre sur une liste de rassemblement’, a-t-il poursuivi, en appelant à un ‘retour au calme et à la sérénité’.

Jean-Christophe Fromantin s’exprime…
‘Je leur laisse la possibilité de me soutenir, parce que la dynamique est de mon côté’, a déclaré mardi plus tôt celui qui faisait campagne en "pro-sarkozyste". ‘Je leur tends la main, je reste tête de liste’, a-t-il ajouté. ‘Ce ne sera pas une liste UMP. S'ils me demandent de prendre une carte UMP, je ne la prendrai pas’.

Les UMP qui ont lâché David Martinon se retrouvent bien seuls. Selon Le Figaro, Marie-Cécile Ménard serait deuxième sur la liste, et non pas Arnaud Teullé, qui semblait pourtant le plus légitime aux yeux des habitants de Neuilly qui connaissent cet adjoint au maire depuis longtemps. Il n'est pas très charismatique et n'était pas le choix de l'Elysée. Il crée donc tout seul une autre liste!

pendant que Jean Sarkozy est out
Il ne fait même pas partie de la liste, croit Le Figaro, alors qu'il a été un des tombeurs de David Martinon, son ancien ‘ami’. Pourquoi serait-il écarté? Certainement par la volonté de son père, Nicolas Sarkozy. Son coup de couteau dans le dos de Martinon (qui reste jusqu’à présent porte parole du gouvernement) qu'il a soutenu pendant des mois, a donné l'image d'un félon capable de trahir. Dans les rangs de la majorité UMP, cela a été très mal apprécié. L'Elysée ne voudrait pas donner la mauvaise image d'une succession héréditaire. Jean Sarkozy attendrait donc et se verrait consolé par... une place au conseil général des Hauts-de-Seine! A la place du sortant: Louis-Charles Bary, actuel vice-président en charge des affaires économiques.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017