Excite

Nigeria : les otages ont été très probablement exécutés

  • Getty Images

Il étaient tenus en otage depuis le mois le 7 février par le groupe islamiste Ansaru, au Nigeria. Samedi l'organisation djihadiste a publiquement annoncé l'exécution de deux libanais, deux syriens, un grec, un italien et un britannique, alors que le Nigeria se refuse encore à tout commentaire.

Le ministère italien des affaires étrangères confirme la mort de l'otage italien, son corps ayant été identifié sur une vidéo postée sur YouTube. Le ministre grec des affaires étrangères a déclaré quant à lui "Selon les informations que nous avons en possession, nous pouvons confirmer la mort d'un de nos concitoyens. La famille a été informée." Le ministre britannique William Hague, s'il attend encore la preuve définitive, n'a plus malheureusement plus beaucoup de doute quant à la mort de son compatriote: "Je suis en mesure de confirmer qu'un Britannique travaillant dans le secteur de la construction, retenu en otage depuis le 16 février, a probablement été tué quand il était aux mains de ses ravisseurs, ainsi que six autres étrangers dont nous pensons aussi qu'ils ont été assassinés"

La nouvelle de l'assassinat des otages est apparue initialement sur le site de l'Ansaru. Le groupe extrémiste se dit avoir été forcé d'exécuter les otages après avoir subit une tentative de libération des sept hommes de la part des forces nigérianes et britanniques, qui aurait fait de nombreux mort dans leur camps. Quelques heures plus tard, le SITE, service de surveillance des sites islamistes, a publié la photographie d'un homme armé posant aux côtés de corps visiblement sans vie.

La tentative de libération des otages a été démentie par les autorités italiennes : "aucune intervention militaire destinée à libérer les otages n'a été tentée par les Gouvernements intéressés, la sécurité de leurs concitoyens séquestrés ayant toujours été la priorité absolue."

On compte parmi les otages probablement exécutés un ingénieur italien, trois travailleurs d'origine libanaise, un britannique, un grec et un philippin, tous employés de l'entreprise de construction Setraco.

Ansaru est une branche dissidente de l'organisation Boko Haram, une organisation terroriste du Nigeria, prônant un islam radical et une application stricte de la charî'a dans tout le pays.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017