Excite

Nouveau signe de réchauffement climatique

Avis de chaleur. Un vaste glacier de l’Antarctique, utilisé depuis plusieurs années comme repère pour évaluer le réchauffement de la planète, a connu un fonte accélérée l’an dernier.

Selon le département de Glaciologie à l’institut antarctique argentin, le glacier de la Baie du Diable - situé sur l’île de Véga – s’est aminci d’un mètre en moyenne depuis vingt ans. Un phénomène qui a été particulièrement marqué l’an passé. D’après l’institut antarctique argentin, cela traduit "une période de réchauffement atmosphérique et de recul des glaciers".

En quelques années, des banquises de l’Antarctique se sont détachées du continent de glace pour flotter librement dans l’océan. En 1995, par exemple, un gros morceau de la banquise de Larsen s‘est brisée. Et en 2002, une autre partie s’est détachée pour former un Iceberg de la taille du Luxembourg et lourd de 500 milliards de tonnes. Or les banquises sont fondamentales pour assurer la stabilité des glaciers et les empêcher de voguer sur la mer.

Même si l’île de Véga connaît un réchauffement cinq fois plus rapide que le reste du monde, son cas n’est pas isolé. En septembre dernier, la Nasa faisait état d’un fonte estivale record de la banquise du pôle Nord. Selon les Nations unies, en cas de fonte, le continent Antarctique, à lui seul, contient assez de glace et de neige pour élever le niveau des océans de 57 mètres en quelques milliers d’années.

.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017