Excite

Nouvelle bombe en forme de suppositoire

Le Figaro révèle dans son édition du 5 octobre qu’une nouvelle forme de bombes se développe sur le marché du terrorisme. À présent, les kamikazes placent directement l’engin explosif à l'intérieur de leur corps.

Le quotidien a pu se procurer une note secrète de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et de l'Unité de coordination de lutte antiterroriste (Uclat). Ce qu’il en ressort : la bombe est ingérée ou introduite "comme un suppositoire". Ensuite, elle se déclenche à distance grâce à un téléphone portable.

Première cible : un prince saoudien

Fin août, le prince Mohammed ben Nayef a failli trouver la mort. Responsable de la cellule antiterroriste de son pays, il a vu à quelques mètres de lui, un kamikaze se faire exploser. Les gardes n’ont rien trouvé, la bombe n’a pas été détectée. Résultat : le terroriste a été déchiqueté en 70 morceaux.

Question cruciale, la sécurité. À l’heure actuelle, aucun moyen de détection classique ne peut contrôler les bombes à l’intérieur d’un corps, à l’exception des rayons X. Un lieu reste extrêmement dangereux, les aéroports. Ce système reste trop coûteux à mettre en place. Pour le ministère de l’Intérieur, la réponse est claire : "les risques sanitaires que ferait peser un excès d'expositions aux radiations seraient trop grands".

Photo : laboussole74.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017