Excite

Nucléaire: la grogne monte en France

Alors que le Japon doit faire face à une menace nucléaire, l'opposition se fait entendre en France.


La France est le deuxième pays au monde en tant que producteur d'énergie nucléaire après les États-Unis. Sur l'hexagone, nous comptons 58 réacteurs en activité qui produisent 80% des besoins en électricité dans le pays.

Or, aujourd'hui, face à la catastrophe nucléaire à laquelle doit faire face les Japonais, les opposants au nucléaire font entendre leur voix et rappellent le danger du nucléaire qui n'est pas nul en France.

'Il faut sortir du nucléaire. La France a du retard, nous sommes parmi les pays au monde qui avons le plus grand retard dans les énergies renouvelables', a notamment déclaré Eva Joly, du parti Europe Ecologie-Les Verts. Mais le gouvernement ne l'entend pas de cette oreille.

Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'Ecologie, a affirmé qu'il ne fallait pas sortir du nucléaire. Le gouvernement a notamment rappelé lors de ces dernières heures critiques pour le Japon que les centrales nucléaires françaises étaient en sûreté ainsi que les installations situées sur des zones à risque sismique.

'La France (...) a toujours privilégié le niveau maximum de sécurité dans la construction et l'exploitation de ses installations. Elle sera attentive à tirer les enseignements utiles des événements japonais', a communiqué le gouvernement.

200 personnes ont manifesté hier, à Paris, pour dénoncer la promotion du nucléaire en France. Il faut en effet rappeler que le Japon avait également prévu des constructions devant résister au risque sismique mais on constate aujourd'hui que cette énergie n'est pas totalement maitrisée par l'homme.

Photo:commons.wikimedia.org

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017