Excite

Obama, McCain et Joe le plombier

Les deux candidats en lice à la Maison Blanche, Barack Obama et John McCain se sont affrontés pour la dernière fois mercredi soir face aux caméras du petit écran dans un duel à trois! Explications.

D’emblée John McCain évoque le terrain glissant de la crise financière en déclarant aux téléspectateurs «je sais que vous êtes en colère, contre Wall Street mais aussi contre Washington qui a sa part de responsabilité». Toujours sur ce même thème, le candidat républicain passe très rapidement à l’attaque reprochant à Barack Obama de ne pas dire «la vérité aux Américains» concernant la fiscalité. Alors que chacun revendique un plan qui permettra de faire baisser les impôts, John McCain fait remarquer que la «distribution des richesses» telle que prônée par son rival revient à instaurer «une guerre des classes». Pour illustrer ses propos, John McCain invite «Joe le plombier» dans la conversation.

Joe le plombier

«Joe le plombier» c’est l’exemple même de Monsieur-tout-le-monde, un plombier de l’Ohio, du nom de Joe Wurzelbacher, qui a interpellé Barack Obama lors d’un meeting, lui expliquant que sa politique fiscale allait l’empêcher de devenir propriétaire de son propre business. A une vingtaine de reprises, John McCain a évoqué le cas de Joe, symbole selon lui de l'ensemble des petits entrepreneurs et de la classe moyenne. «Joe travaille 10 ou 12 heures par jour et il souhaite racheter l'affaire dans laquelle il travaille depuis des années. Mais il a vu votre programme fiscal et a constaté qu'il va payer beaucoup plus d'impôts» a expliqué le candidat républicain avant de s’adresser directement à "Joe", en le regardant droit dans les yeux par le biais de la caméra: «Avec Obama, Joe, c'est ta richesse qui sera redistribuée», lui a-t-il lancé.

Le ton monte...

Sur la défensive mais toujours impassible, Barack Obama répond à son rival que «John McCain a voté presque tout le temps avec George Bush, on ne peut pas se permettre quatre ans supplémentaires de la même politique cassée». Ce à quoi John McCain, lassé par ce refrain, rétorque presque immédiatement: «Je ne suis pas George Bush. Si le sénateur Obama voulait faire campagne contre lui, c’était il y a 4 ans». John McCain commence à faire monter le ton et s’attaque à la personnalité de Barack Obama lui reprochant d’avoir eu des liens avec Bill Ayers, un ancien militant d'extrême gauche des années 1960 responsable de plusieurs attentats. Ce à quoi Barack Obama a répondu fermement que ce personnage n’avait pas lieu d’être dans cette campagne présidentielle.

Obama reste favori dans les sondages

Les premiers sondages semblent confirmer que, même si sa prestation a été jugée meilleure que lors des débats précédents par les commentateurs, John McCain n’a pas réussi à inverser la tendance. Le sondage de CBS auprès d’électeurs indécis indique que 53% pensent que Barack Obama a “gagné” le débat; 24% jugent que c’est un ex-aequo et 22% accordent la victoire à John McCain. Le sondage de CNN est aussi net: 58% pensent que Barack Obama a été meilleur (contre 31% à John McCain), un chiffre à prendre dans son contexte: deux tiers des téléspectateurs étaient démocrates, un tiers républicain, indique la même source. Bien que Barack Obama semble favori, tout est encore possible avant le 4 novembre…

Photo: franceforbarackobamablog.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017