Excite

Onu : Royal a menti sur son futur rôle d’ambassadrice

Revenir sur le devant de la scène est son credo. Ségolène Royal prépare les présidentielles de 2012, sur tous les fronts. Subitement ambassadrice auprès des Nations-Unies, l’organisme dément formellement !

Celle qui voulait tant être secrétaire général du parti Socialiste a dû laisser sa place à Martine Aubry. Vexée, Ségolène Royal commença donc une conquête du public et des militants contre l’actuel maire de Lille. Puis, apprend-on récemment, là voici ambassadrice du Programme des Nations unies pour le Développement (Pnud).

À l’ouverture de l’université d’été du PS, Ségolène Royal ne s’en est pas cachée : "Le responsable du programme des Nations-Unies pour le Développement [m'a demandé] et j'en suis très honorée, d'être la représentante mondiale au niveau des Nations unies pour la coopération décentralisée sur les énergies renouvelables".

Stupeurs… et tremblements !

L’ex-candidate à la présidentielle surenchérit : "C'est à ce titre que le 21 septembre, je serai à l'Onu pour représenter ces régions du monde pour la préparation du sommet de Copenhague". Sauf que, la directrice du Pnud à Genève, Cécile Molinier, dément fermement cette information, affirmant que Ségolène Royal ne jouit d’aucune mission de la sorte.

Les railleries de l’UMP se font entendre par la voix de Frédéric Lefebvre : "Elle est aujourd'hui démasquée car contrairement à ce qu'elle affirme, elle n'est en rien ambassadrice officielle du PNUD. Tout est bon pour elle pour essayer d'attirer les lumières médiatiques sur son immodeste personne". Tout n’est que "mensonges".

Photo : jeuneetsocialiste.over-blog.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017