Excite

Outré, le village de Laguiole se débaptise

Les habitants et artisans de la petite localité aveyronnaise révoltés d’avoir perdu une nouvelle bataille judiciaire ont symboliquement débaptisé leur village pour dénoncer la privatisation de son nom par un entrepreneur qui s'en sert pour vendre des produits fabriqués en Chine.

Le maire Vincent Alazard a démonté le panneau signalant l'entrée, qui a donné son nom au couteau rehaussé d'une abeille et mondialement connu. "Notre nom ne nous appartient plus, alors que voulez-vous qu'on fasse de ce panneau ?", a-t-il lancé, "on va l'apporter à Paris pour le donner à ceux qui nous l'ont pris".

La commune avait demandé au tribunal de grande instance de Paris de prononcer la nullité de la marque Laguiole déposée en 1993 par Gilbert Szajner. Ce particulier du Val-de-Marne accorde contre redevance des licences pour désigner de la coutellerie et d’autres produits à des entreprises françaises et étrangères qui peuvent commercialiser sous le nom Laguiole des produits d'importation.

Le tribunal a estimé que la notoriété du village n'est pas établie. S'il est connu, c'est plutôt par des couteaux dont le nom est devenu générique et qui ne sont pas fabriqués exclusivement sur son territoire. La commune n'est donc "pas fondée à invoquer une atteinte à son nom, à son image et à sa renommée".

Le conseil municipal s'est dit favorable à un appel de cette décision et voudrait qu'une loi empêche d'autres communes de se retrouver dans la même situation grâce à la création d'une Indication géographique protégée (IGP) pour les produits manufacturés comme les couteaux.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017