Excite

Paris: 15 M€ en moins pour les boutiques de luxe

Depuis plus d’un an, Maha al-Sudaïri, la femme du ministre de l’Intérieur saoudien, passe ses vacances dans la capitale française. Elle séjourne au George-V, propriété du prince Al-Walid, neveu de la princesse. Le hic, elle laisse une ardoise de près de 15 millions d’euros d’impayés.

Les plus grandes enseignes de luxe parisien se sont faites avoir, croyant encore impossible qu’une princesse saoudienne puisse partir sans payer. Les notes de frais sont énormes. Pis encore, Maha al-Sudaïri refuse de régler les sommes dues. Beaucoup de commerces sont touchés (bijouterie, maroquinerie, lingerie, magasins de créateurs…), difficile de porter plainte.

Pourtant, ses créanciers y pensent de plus en plus, les négociations à l’amiable n’ont rien donné. Seulement voilà, la princesse possède l’immunité diplomatique, porter l’affaire devant la justice risque de ne pas aboutir non plus. Selon une information divulguée à RTL, la justice française s’intéresse au cas et aurait décidé d’enquêter. Des huissiers seraient sur le point de saisir les biens accumulés par Maha al-Sudaïri et déposés à l’hôtel George-V, avant qu’elle ne quitte le pays pour l’Arabie Saoudite.

15 millions d’euros

Les plus touchées seraient les enseignes Victoria Casal, Chaumet, Dior, Kay Largo, Divina, Marina. Ces boutiques, durement lésées, ne sont pas les seules. L’hôtel Crillon, où logeait la princesse avant de se rendre au George-V, dénonce des notes édifiantes, sans en révéler le montant.

La princesse n’en est pas à son premier larcin: France Soir révèle qu’elle n’est pas la bienvenue aux États-Unis. Elle est accusée par les employés d’un hôtel de leur avoir fait subir de mauvais traitements.

Photo: urbanpartner.net (hôtel George-V)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017