Excite

Plafond de verre : ces postes qui n'ont jamais été pourvus par des femmes

  • Getty Images

Parité, plafond de verre, discrimination positive : ces expressions ne sont pas nées pour rien et sont loin d'être caduques.

Si l'on regarde le tour d'horizon des postes de travail jamais pourvus par les femmes publié sur la version française du magazine en ligne américain Slate, on se rend compte à quel point l'Occident a encore un long chemin à faire.

Sur le blog 100 Percent Men de Lydia Pillis, journaliste du magazine américain New Republic, on découvre que grand nombre de secteurs sont encore 100% masculins.

Qui sont les personnes à être allées sur la Lune, les présidents de la Cour suprême des Etats-Unis ou encore l'effectif de la totalité du département de mathématiques appliquées de l'université de Harvard ? Des hommes. Exclusivement des hommes.

En France, terre des droits de l'homme et de l'égalité, pas de quoi fanfaronner non plus.

Aucune femme n'a été Président de la République, du Sénat ou de l'assemblée nationale. Seule Edith Cresson a fait une apparition éclair en tant que premier ministre de mai 1991 à avril 1992.

Idem pour le poste de vice-président du Conseil d'Etat, de président de la Cour des comptes. Pas de femmes en vue.

Encore plus étonnant : le ministère de l'éducation nationale n'a jamais été dirigé par des femmes. Par contre on ne compte pas les maîtresses d'école…

Pas de femmes non plus chez les inspecteurs généraux des armées, les chefs d'état-major des armées, les gouverneurs de la Banque de France.

Le mot maire ne s'est jamais conjugué au féminin à Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nice ou Nantes.

Pas l'ombre d'une femme à la direction des grandes écoles (HEC, Sciences Po, l'Ecole supérieure de Lyon et chez les administrateurs du Collège de France).

L'ENA et l'ENS font exception à la règle.

Ne cherchez pas non plus de femmes parmi les secrétaires généraux de la CGT et de FO. La liste s'allonge encore si on s'avise à regarder du côté des grandes banques, de l'Espace, des entreprises ICT (Google France, Faebook France, Microsoft France -sauf Yahoo! France), des télés (aucune présidente chez France Télévision, TF1, M6 et Canal+).

Allons donc voir du côté de la culture, là où les femmes sont traditionnellement plus présentes : aucune directrice du musée du Louvre, aucune administratrice à l'Opéra national de Paris, aucune directrice aux conservatoires nationaux supérieurs de musique, danse et art dramatique.

Exceptions à signaler : Laurence Parisot, première femme présidente du Medef et Marguerite Yourcenar, première femme à l'Académie française.

Pierre Desproges ironisait : "Le féminin de directeur est la femme du directeur". Et alors que la France disserte sur la théorie des genres et sur le sexe des anges, il serait bon de comprendre où ça coince non ?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017