Excite

Plus de 35 millions de personnes atteintes de démence

  • Getty Images

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la maladie d’Alzheimer est la forme la plus courante de démence. L’ONU dénonce également la stigmatisation et la discrimination qui accompagnent cette maladie pour les personnes âgées.

En effet, les personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence sont souvent confrontées à des violations de leurs droits de l’homme, à la maltraitance et la négligence, ainsi qu’à la discrimination généralisée. De plus, comme leur autonomie diminue, elles sont progressivement privées de leurs droits politiques, civils, économiques, sociaux et culturels, déplore l'ONU.

La représentante de l’organisation internationale, Mme Kornfeld-Matte prévient : «Les Etats doivent prendre les mesures appropriées pour assurer que les personnes âgées atteintes de démence puissent encore participer à la vie publique de leur communauté. Cela signifie qu’il faut assurer leur accès à l’information et leur apporter le soutien dont elles ont besoin, à la fois humain et technique, afin de faciliter leur participation continue à la vie publique et à la définition des décisions qui les concernent».

L’experte chilienne de l'ONU pour les droits des personnes âgées poursuit : «Les voix des personnes âgées et de ceux qui les soignent doivent mieux se faire entendre». Rappelons que la Journée mondiale de la maladie d'Alzheimer a lieu le 21 septembre chaque année. Cette journée fait partie du mois mondial de l'Alzheimer, qui est une campagne internationale de sensibilisation et de lutte contre la stigmatisation dont sont victimes les personnes atteintes de démence.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017