Excite

Polémique autour des Snowboard Love de Burton

Sur toute la longueur des planches (quatre grandeurs disponibles), des filles vintages, à poil posent l’air très coquin sur le nouveau modèle de la marque, Love. Burton s’attire les foudres de la gente féminine.

Le machisme ambiant est à son apogée, les mâles se hâtent. Plus besoin d’ouvrir le magazine en cachette, voilà qu’ils peuvent les regarder en retournant tout simplement leur snowboard. Love, c’est quatre sérigraphies différentes puisqu’il y a quatre grandeurs: 152, 155, 158 et 162 cm. De quoi avoir le choix, de glisser avec qui l’on veut…

Les boards Burton Love



Les plaintes s’accumulent chez Burton. Les boards sont même interdits à la vente au moins de 18 ans. Un petit groupe du Vermont, siège de l’entreprise, souhaite que la ligne soit retirée du marché. Les pétitions apparaissent mais Laurent Potdevin, président de Burton, ne s’en laisse pas compter. Il affirme au contraire la qualité de ses planches à travers une liberté artistique.

Un boycott des collections Love et Primo

Associées au petit groupe du Vermont, les stations de ski de la Nouvelle-Angleterre et de l’ouest des États-Unis dénoncent le côté provocateur des sérigraphies pour Love et de mutilation pour Primo. Smuggler’s Notch, station du Vermont, a obligé ses employés à ne pas utiliser les planches Burton des deux collections.

Comptez en moyenne 450 euros pour un snowboard de la ligne Love.

Photo: mrsa., Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017