Excite

Politique italienne : le grand cafouillage

  • Getty Images News

C'est demain que le premier ministre italien Enrico Letta tentera de sauver ce qui reste de son gouvernement en demandant la confiance du parlement. Après la démission de tous les ministres issus du PDL, le parti de Silvio Berlusconi, le gouvernement de grande coalition tente un ultime bras de fer pour éviter de tomber dans une nouvelle crise politique. Vous avez dit mission impossible ?

Le samedi 28 septembre, cinq ministres appartenant un PDL (Peuple de la liberté) lâchaient dans un "geste fou" le gouvernement Letta, refusant de voter ses nouvelles mesures budgétaires. Le Cavalière avait invité ses ministres à "évaluer l'opportunité de présenter immédiatement leur démission pour ne pas se rendre complices d'une ultérieure vexation imposée par la gauche aux Italiens".

Mais derrière l'arbre financier se cache une forêt politique de taille puisque c'est le leader Berlusconi que les fidèles/fidelissimi cherchent à protéger par ce coup de pied à la fourmilière.

Le 4 octobre en effet, le Sénat devait déchoir Silvio Berlusconi de son poste de sénateur suite à sa condamnation pour fraude fiscale dans l'affaire Mediaset, ce qui aurait eu pour conséquences de le rendre inéligible et de le priver de son immunité. En démissionnant, les amis du Cavaliere ont trouvé le moyen de gagner du temps tout en misant sur une possible victoire en cas de retour aux urnes.

Mercredi Enrico Letta tentera d'obtenir la confiance de son parlement. Soutenu par le président Giorgio Napolitano, il s'est donné quelques jours pour engager dialogue et tractations afin d'obtenir les voix manquantes pour sauver son gouvernement né aux forceps.

Si la confiance ne lui est pas accordée, alors l'Italie rentrera dans une nouvelle crise politique dont elle se passerait bien : démissions de Letta, formation d'un gouvernement de techniciens, retour aux élections. La réforme de la loi électorale n'ayant pas eu le temps de se faire, l'Italie risque de retomber dans le même cul-de-sac qu'aujourd'hui. Et d'y retrouver tout au fond, encore et toujours le même visage : celui de Silvio Berlusconi.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017