Excite

Présidence UMP : un fauteuil pour deux

  • Getty Images

Couac : confusion, cafouillage, cacophonie, méli-mélo, salmigondis. L'UMP perd ses billes.

300 000 adhérents UMP se sont déplacés hier pour choisir leur nouveau président. Et pourtant à ce jour le parti de l'opposition n'a toujours pas de leader officiel. Ou plus exactement il en a deux. Jean-François Copé et François Fillon revendiquent en choeur la victoire après une série de cafouillages dont le parti ne sort pas réellement grandi.

Dimanche soir à 23h30, l'actuel secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé a d'abord annoncé sa victoire."Les militants et les militants de l'UMP viennent aujourd'hui de m'accorder la majorité de leurs suffrages et ainsi de m'élire comme président de l'UMP", Résultat immédiatement contesté par l'ancien premier ministre François Fillon proclamant une "courte victoire de 224 voix" et dénonçant un scrutin entaché de fraudes et de manipulations. La commission interne du parti (Cocoe) aura le devoir de départager les deux hommes mais la rupture est déjà nettement consommée entre les deux camps. "Si on enlève les bureaux de vote où il y a eu fraude, j'ai gagné", déclare Copé. Ou encore "Mais oui, il -François Fillon-a raison d'être choqué. Les bureaux de vote où il y a eu fraude étaient tenus par ses amis".

Ambience.

Les personnalités de l'UMP sont entrés à leur tour allègrement dans la farce et on peut entendre fuser depuis hier soir les accusations mutuelles de manipulations frauduleuses.

Les proches de Jean-François Copé ont affirmé avoir constaté des "irrégularités" à Nice, fief des fillonistes -Christian Estrosi et Eric Ciotti sont explicitement visés- et à Paris, où François Fillon est député. . "Ce n'est pas parce que vous répétez un mensonge qu'il devient une vérité", lance ainsi Valérie Pécresse à Michèle Tabarot à propos des voix d'avance de Copé sur les plateaux d'Europe 1.

Alain Juppé tente de son côté de tempérer la situation en demandant à Fillon et Copé de mettre fin aux "invectives" mais c'est un peu tard et Copé lui-même met en garde : "Je ne laisserai pas voler la victoire aux militants. Je ne lâcherai rien." Amis gentlemen passez votre chemin...

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017