Excite

Quatre otages des Farc libérés

Gloria Polanco, Orlando Beltran, Luis Eladio Perez et Jorge Eduardo Gechem, anciens parlementaires, ont été libérés, mercredi en fin d'après midi, des mains des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie.

Deux hélicoptères vénézueliens de la Croix Rouge Internationale sont allés récupérer, dans la jungle colombienne, les quatre otages détenus par les Farc. Ils racontent avoir vu Ingrid Betancourt, enlevée le 23 février 2002, pour la dernière fois il y a 23 jours. Elle serait très malade et subirait de mauvais traitements.

“Ingrid Betancourt est très malade”
Ce sont donc des nouvelles alarmantes qu'ont annoncé deux des quatre ex-otages à propos d'Ingrid. Son état de santé semble très critique, “elle est très mal, très, très malade, elle est épuisée, physiquement et moralement”, ont-ils déclaré, ajoutant qu'”Ingrid est très durement maltraitée. Ils ont passé leur colère sur elle et l'ont enchaînée dans des conditions inhumaines”. Elle serait “proche de la fin”.

Selon son ex-mari interrogé ce matin, la franco-colombienne, désormais la seule femme à être détenue par les guérilléros, souffrirait d'une hépatite B. Sa fille, Mélanie Delloye, s'est dite “extrêmement angoissée”. “C'est extrêmement inquiétant, et je sais que le temps nous est vraiment compté. Maman est vivante, mais je ne sais pas pour combien de temps, et je sais qu'il faut qu'on la sorte de là le plus vite possible”, a-t-elle déclaré sur RTL ce jeudi.

Le président vénézuélien, Hugo Chavez, a demandé au chef des Farc de transférer de toute urgence en lieu sûr Ingrid Betancourt. Il enverra par ailleurs un message par les canaux dont il dispose pour tenter d'obtenir la libération de l'ancienne candidate à l'élection présidentielle colombienne.

Les rebelles ont quant à eux annoncé qu'il n'y aurait plus de libération d'otages en l'absence d'une “démilitarisation” de deux localités du sud-ouest du pays.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017