Excite

Qui est Rédoine Faïd, le braqueur en cavale ?

  • Copie d'écran Youtube

Rédoine Faïd s'est esquivé samedi de la maison d'arrêt de Sequedin à coup d'explosifs et de prise d'otages. Une évasion spectaculaire qui a été vécue comme un véritable "acte de guerre" par les syndicats de gardien. La chasse à l'homme est ouverte : Redoine Faïd est devenu pour la deuxième fois en deux ans l'homme le plus recherché de France. Un mandat d'arrêt européen a été émis dès samedi. Retour sur un parcours criminel.

Rédoine Faïd est né le 10 mai 1972 à Creil dans l'Oise. D'origine algérienne, Rédoine est considéré comme un caïd, le "Doc", un des précurseurs du "milieu des cités".

Rédoine a commencé par vendre de la drogue dans les cages d'escaliers pour monter rapidement les échelons. Sa spécialité ? Les vols, les casses, puis les attaques de fourgons blindés, plus dangereux, mais bien plus rémunérateurs. Des braquages a répétition qui lui vaudront une condamnation à 18 ans de prison. Il en fait dix ans et trois mois : en 2009, Faïd est libéré.

Mais il reprend rapidement du service : il est soupçonné d'avoir arraché un butin de 2 millions d'euros à Arras (Pas-de-Calais) puis d'être mêlé à un braquage durant lequel Aurélie Fouquet, une policière municipale de 26 ans a perdu la vie, emportée par des balles de Kalahnikov lors d'une fusillade. Lors de son arrestation, Faïd était entouré de personnes "toutes susceptibles de préparer un mauvais coup".

Il est alors condamné à purger huit ans de prison, le reste de sa peine, pour ne pas avoir respecté les conditions de sa libération conditionnelle. Mais il est surtout mis en examen pour "meurtre et association de malfaiteurs". Il encourt la réclusion à perpétuité.

Personnalité criminelle médiatique, se disant braqueur repenti, il publie fin 2010 le livre "Braqueur : des cités au grand banditisme" (éditions La Manufacture de livres) dans lequel il raconte son parcours de bandit des cités et de braqueur de fourgons blindés, ces "tirelires à roulettes".

Il disait avoir raccroché, que le crime ne payait pas : "Trente ans de délinquance, trois ans de cavale et dix ans de détention. Une vie de merde". Mais entre liberté et honnêteté, Faïd semble avoir finalement fait son choix.

Regardez la vidéo : le vrai visage de Rédoine Faïd

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017