Excite

Rien ne sert de courir pour Dolce & Gabbana

La maison Dolce & Gabbana, une des plus reconnues au monde, va devoir s’expliquer. Tout du moins Domenico Dolce et Stefano Gabbana. Ils sont accusés d’avoir dissimulé 260 millions d’euros de leurs revenus entre 2004 et 2006, dans un paradis fiscal.

Le fisc italien enquête depuis hier. Et c’est le quotidien italien La Republica qui a révélé l’affaire ce samedi. Toujours selon le journal, les inspecteurs des impôts de Milan reprochent aux deux stylistes d’avoir créé deux sociétés écrans au Luxembourg afin de verser une partie de leurs revenus et donc de payer moins d’impôts en Italie. Le tout se passant entre 2004 et 2006.

L’agence Ansa indiquait que les patrons de la maison de couture ont laissé un "no comment", sur les affirmations dénoncées par La Republica. Rappelons que les deux jeunes créateurs ont payé en 2005, 12 millions d’impôts alors que leur revenu se chiffrait à 29 millions d’euros, chacun, la même année (selon le ministère italien des Finances).

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017